Menu
Brough superior
TMX
Krugger
Etrier 4 pistons radial
LUC1
Moto - Auto - Quad
Actualités Beringer

Des solutions pour toutes les motos et tous les pilotes !

16/07/2019 10:00
Voir
Des solutions pour toutes les motos et tous les pilotes !
Depuis plusieurs années, de nombreux pilotes atteints d’un handicap physique viennent vers Beringer pour leur demander un système de freinage adapté.  

Pour que leur handicap ne devienne pas un frein à la pratique de leur passion. Nous proposons un système de freinage au pouce, articulé sur roulements à billes ce qui rend son fonctionnement doux et ultra dosable. Ce montage complet et indépendant se fixe entre la commande d’embrayage et la poignée gauche.

Deux choix s’offrent alors au pilote : n’utiliser que le frein au pouce pour le freinage arrière ou garder aussi le frein au pied. 
Plus généralement, l’ensemble de notre gamme de produits Aerotec® s’adapte aux besoins spécifiques des pilotes en proposant un meilleur feeling, une réduction de l’effort en même temps qu’une hausse de la précision.

Plusieurs pilotes nous font confiance, notamment Aurélien Doolaeghe et Stéphane Paulus, pilotes handisport paraplégiques. Membres de l’association Handi Free Riders, vous pouvez les retrouver au championnat de France Handisport 2019. Prochaines dates : les 27 et 28 juillet à Ledenon. 


Aurélien Doolaeghe, membre de l’association Handi free Riders et pilote handisport 

«Avec le système de frein Beringer, il y a plus de feeling, les produits sont plus solides et la finition est au top. La surface d’appui est plus importante et la possibilité de fixation avec embrayage permet d’avoir plus de place sur le demi guidon. Ce qui est bien aussi, c’est le choix important de maîtres-cylindres et de couleurs.»  


Stéphane Paulus, fondateur de l’association Handi free Riders et pilote handisport 

« Depuis 8 ans je roulais pour une autre marque de freinage. Lorsque j’ai monté mon système Beringer je partais directement en qualifications pour l’épreuve du GP de France. J’avais un peu d’appréhension sur les premiers freinages à savoir comment ça allait réagir. Finalement à la fin du premier tour et après mise en température de mes freins, j’ai découvert un super feeling, plus besoin de forcer sur le frein pour arrêter la moto. J’ai eu un super ressenti lors de la prise de frein sur l’angle qui m’a mis vraiment en confiance. Au fil du roulage j’ai pris beaucoup de plaisir à retarder mes points de déclenchement et gagner des secondes. Benoît Thibal, Christopher Guezet, Willy Mourgues roulent avec le système de frein au pouces dans l’association. Nous sommes tous ravis des progrès que ça nous a apporté en feeling. » 


L'Appaloosa, une moto qui a du mordant !

22/05/2019 09:00
Voir
L'Appaloosa, une moto qui a du mordant !
L'Indian Scout fête cette année son 100e anniversaire. Pour cette occasion, le constructeur américain a mis au point une machine de course avec une star des Grands Prix à son guidon : Randy Mamola.

Partant de la base d'une Scout Bobber, Brice Hennebert de Workhorse Speedshop a créé cette "Appaloosa". Pas moins de 700 heures de design et d'assemblage. D'importantes modifications ont été réalisées sur la moto, notamment au niveau du châssis dont la boucle arrière, le bras oscillant ou encore la colonne de direction. Niveau freinage arrière, il a opté pour notre système 4D constitué de 2 disques de ø230 et d’un étrier 4 pistons.  

L'Appaloosa est engagée sur le championnat Sultans of Sprint en catégorie Factory pour les trois épreuves européennes qui la composent.

Beringer à la Sunday Ride Classic 2019

02/05/2019 16:05
Voir
Beringer à la Sunday Ride Classic 2019
La Sunday Ride Classic (SRC) 2019 aura lieu les 11 et 12 Mai 2019 au Circuit Paul Ricard. Au programme de ce week-end, des courses d’exceptions ! Notamment un championnat d’endurance classique de 4h, une course de side-cars ou bien une épreuve réservée aux Ducati mono et bicylindres d’avant 1988. Mais aussi :

Klass 250 GP 
Les Honda RS 250, Aprilia RSv ou bien Yamaha TZ des années 2000 ont aussi droit à leur course. La génération de machines à moteurs V2 2 temps est le stade le plus évolué techniquement avec 100 chevaux pour moins de 100 kg. Jantes de 17 et cadres aluminium au programme : les derniers 2 temps de Grand prix !

ICGP 
International Classic Grand Prix est le championnat d’Europe Grand Prix pour les machines 2 temps : Yamaha TZ, Kawasaki KR etc … Ce sera le plus rapide de tous les plateaux classiques de compétition.

Au guidon de ces motos historiques, des pilotes de légende comme Guy Martin héros du TT avec un Suzuki Katana ou bien Kevin Schwantz une légende du GP, avec un Suzuki 500 RGV.


En plus de ces courses, vous pourrez découvrir ou redécouvrir des modèles de moto dans la partie exposition où constructeurs et fabricants vous feront découvrir leurs produits. 

Cette année, à l’occasion des 50 ans de la Honda CB 750, un village sera dédié à la mythique japonaise avec une exposition de toutes les versions de série, des versions préparées, une parade spéciale et bien plus ! 

Comme chaque année, Beringer sera de la partie pour présenter aux fans de motos anciennes sa gamme de produits classic. Et pour les plus modernes, vous aurez aussi de quoi vous satisfaire, il y en aura pour tous les goûts ! Des disques, aux étriers, jusqu’aux maîtres-cylindres, nous équipons tous les modèles de motos de 1970 à nos jours ! 

Plus d'informations sur le site de l'événement : www.sundayrideclassic.com

Les 24h du Mans, édition 2019 !

24/04/2019 14:25
Voir
Les 24h du Mans, édition 2019 !
Ce week-end se déroulait la 2ème épreuve du championnat du monde d’endurance : les 24h du Mans. Les essais pluvieux ont laissé place au soleil, un temps idéal pour rouler et utiliser au maximum la capacité des motos.  
Cette année, c’est la moto officielle Kawasaki n°11 qui s’impose après une lutte acharnée contre Honda n°111 et la Susuki du Sert n°2. Une course pleine de rebondissements : de nombreuses chutes et une quinzaine d’abandons.

Parmi les 7 teams équipées avec un système de freinage Beringer, 3 ont terminé la course.

Team Bolliger
Les trois pilotes du team Bolliger ont su tenir tête aux équipes officielles. Après 24h02 de course intense, 827 tours et 26 arrêts aux stands, l’équipage Suisse a su se hisser à la 5ème place au classement général. Une très belle performance qui leur permet d’atteindre la 4ème place au championnat du monde d’endurance. 

Motobox Kremer
L’équipe allemande au guidon d’un Yamaha R1 a fêté ses 20 ans au Mans ! Au départ sur la 32ème place, leur objectif lors de cette course était de finir dans le top 20 et ils ont réussi ! Après quelques problèmes (chute de Gregory ORTIZ et panne électrique des phares), les pilotes du Motobox Kremer se hissent à la 15ème place du classement général.
Cette deuxième journée du championnat du monde d’endurance leur a permis de passer dans la 1ère moitié du classement général en atteignant la 14ème place.

Webike Tati Team
L’équipe d’amateurs du Beaujolais ne fait pas exception et se retrouve aussi confrontée à des problèmes d’électroniques et de réservoir durant la course. Des difficultés qui leur ont fait perdre près de 30min soit une belle chute au classement. Mais le très bon travail des mécaniciens, des pilotes et de toute l’équipe a permis au Tati Team de terminer la course à la 27ème place. Malgré une course difficile, l’équipe se place à une très belle 13ème place au championnat au général. 
 
Mototech EWC
Des nouveaux pilotes et une moto exigeante pour cette saison 2018-2019. Des conditions qui ne sont pas simples pour commencer le championnat. Les difficultés commencent dès le samedi matin après la séance d’essai libre où une fuite d’eau est décelée et nécessite le changement complet du moteur à moins de 3h du départ. Grâce au travail des mécaniciens, la moto est prête dans les temps ! Quelques heures après le départ, Sébastien Le Grelle chute, la moto semble réparée mais les problèmes s’enchaînent et l’équipe perd beaucoup de temps. Après 7h de course, Mototec EWC décide d’abandonner. L’équipe se place 28ème au général de l’EWC mais il reste encore 3 courses dans le championnat pour grappiller quelques places au classement.

Les 24h du Mans est une course éprouvante qui a vu une partie de ses participants abandonner après quelques heures de courses. Le championnat n’est pas fini pour autant, rendez-vous le 11 mai 2019 en Slovaquie pour la prochaine étape du championnat du monde d’endurance.


Résultats des 24h du Mans :  https://www.lemans.org/fr/page/resultats/193

Classement provisoire du championnat du monde d’endurance : https://www.fimewc.fr/standings/