Menu
Moto - Auto - Quad

Des solutions pour toutes les motos et tous les pilotes !

16/07/2019 10:00
Voir
Des solutions pour toutes les motos et tous les pilotes !
Depuis plusieurs années, de nombreux pilotes atteints d’un handicap physique viennent vers Beringer pour leur demander un système de freinage adapté.  

Pour que leur handicap ne devienne pas un frein à la pratique de leur passion. Nous proposons un système de freinage au pouce, articulé sur roulements à billes ce qui rend son fonctionnement doux et ultra dosable. Ce montage complet et indépendant se fixe entre la commande d’embrayage et la poignée gauche.

Deux choix s’offrent alors au pilote : n’utiliser que le frein au pouce pour le freinage arrière ou garder aussi le frein au pied. 
Plus généralement, l’ensemble de notre gamme de produits Aerotec® s’adapte aux besoins spécifiques des pilotes en proposant un meilleur feeling, une réduction de l’effort en même temps qu’une hausse de la précision.

Plusieurs pilotes nous font confiance, notamment Aurélien Doolaeghe et Stéphane Paulus, pilotes handisport paraplégiques. Membres de l’association Handi Free Riders, vous pouvez les retrouver au championnat de France Handisport 2019. Prochaines dates : les 27 et 28 juillet à Ledenon. 


Aurélien Doolaeghe, membre de l’association Handi free Riders et pilote handisport 

«Avec le système de frein Beringer, il y a plus de feeling, les produits sont plus solides et la finition est au top. La surface d’appui est plus importante et la possibilité de fixation avec embrayage permet d’avoir plus de place sur le demi guidon. Ce qui est bien aussi, c’est le choix important de maîtres-cylindres et de couleurs.»  


Stéphane Paulus, fondateur de l’association Handi free Riders et pilote handisport 

« Depuis 8 ans je roulais pour une autre marque de freinage. Lorsque j’ai monté mon système Beringer je partais directement en qualifications pour l’épreuve du GP de France. J’avais un peu d’appréhension sur les premiers freinages à savoir comment ça allait réagir. Finalement à la fin du premier tour et après mise en température de mes freins, j’ai découvert un super feeling, plus besoin de forcer sur le frein pour arrêter la moto. J’ai eu un super ressenti lors de la prise de frein sur l’angle qui m’a mis vraiment en confiance. Au fil du roulage j’ai pris beaucoup de plaisir à retarder mes points de déclenchement et gagner des secondes. Benoît Thibal, Christopher Guezet, Willy Mourgues roulent avec le système de frein au pouces dans l’association. Nous sommes tous ravis des progrès que ça nous a apporté en feeling. »